LA CLASSIFICATION EN SUCRES LENTS ET SUCRES RAPIDES EST FAUSSE !!!

On a longtemps classé les glucides en deux catégories bien distinctes, en fonction de ce que l’on pensait être leur délai d’assimilation par l’organisme : les sucres rapides d’une part et les sucres lents de l’autre.

Sous la rubrique « sucres rapides » figuraient les sucres simples et doubles tel que le glucose et la saccharose, que l’on trouve dans le sucre raffiné (de canne ou betterave), le miel et les fruits. Cette appellation était fondée sur la croyance selon laquelle, leur assimilation se faisait rapidement après leur ingestion ( et donc stockés dans notre organisme).

Inversement on mettait dans la catégorie des « sucres lents » tous les glucides dont la molécule complexe devait faire l’objet d’une transformation chimique en sucre simple, que l’on trouve dans les pâtes, le riz, patates… et dont la libération de glucose dans l’organisme se faisait de façon progressive.

Cette classification est aujourd’hui complètement dépassée, car elle correspond à une croyance erronée.

On constate désormais que le pic glycémique de tous les glucides (c’est-à-dire leur absorption maximale), pris isolément, survient dans le même laps de temps.

Aussi, nous pouvons en conclure que certaines céréales raffinées comme le riz blanc par exemple, ont une incidence aussi importante sur le poids corporel que le sucre blanc lui-même.

Extrait du Livre « Je mange donc je maigris et je reste mince » de Michel Montignac

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.